• labiserestaurant

Petites histoires suisses

La légende des Malakoffs

Pourquoi un met typiquement suisse aux sonorités russophones ? Il se raconte sur La Côte que des soldats vaudois servant dans l’armée française auraient participé à la prise d’une forteresse à Sébastopol en 1855, La forteresse Malakoff !

Nos vaillants guerriers inventèrent le fromage à la friture lors de cette épopée.


Les rosettes de Tête de Moine

Produit depuis 1136 par les Moines de l’Abbaye de Bellelay, ce fromage à base de lait provenant des montagnes du Jura, est porté à maturité sur des planchettes d’épicéa pendant au moins 3 mois. Grâce à l’invention de la girolle par le Jurassien Nicolas Crevoisier en 1982, la Tête de Moine est raclée élégamment.


Le succès de la « Meränggä »

La légende veut que la meringue ait été inventée dans le village de Meiringen, en Oberland bernois. Cette pâtisserie aérienne a très vite commencé sa carrière internationale. A la cour de France, elle prit le nom de « meringue » et en Angleterre celui de « baiser », suite à l’exclamation de la reine : Oh, it’s like a kiss !


HOP Choc !

L’histoire du chocolat suisse remonte à la fin de XVIe siècle mais la première boutique n’ouvrira ses portes à Berne qu’en 1792 car le Conseil de Zürich avait auparavant interdit la consommation de cacao…réputé aphrodisiaque ! P. Suchard invente le broyeur à rouleaux, C-A. Kohler le chocolat aux noisettes, H. Nestlé le chocolat au lait et R. Lindt la conche, machine à malaxer pour l’obtention d’un chocolat fondant dit « surfin ».


L’anecdote de la saucisse aux choux

Lors du passage à Orbe en 879 d’un empereur allemand et de son escorte, les habitants n’avaient pas assez de viande pour ces nobles visiteurs. Ils ont donc eu l’astuce d’ajouter du chou blanc à leur saucisse.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout